Aikido 合気道
 
Sankyo

L’Aikido est un art martial traditionnel japonais créé par Morihei Ueshiba (O-Sensei) au début du 20ième siècle. En tant que pratique physique des principes philosophiques développés par O-Sensei, l’Aikido vise le but ultime de la résolution pacifique plutôt que la défaite. Composé de trois caractères japonais : le Ai, qui symbolise la concordance ou l’harmonie ; le Ki, l’esprit ou l’énergie, et le Do, la voie, le mot Aikido signifie ainsi "la voie de la concordance des énergies". À cet égard, O-Sensei créa cet art martial dans lequel la préservation de l’attaquant de l’un est aussi importante que la propre auto-défense de l’autre.


L’Aikido est plus que l’étude des techniques physiques ; l’étiquette adéquate, l’attitude et le comportement sont également soulignés. Les mouvements de base de l’Aikido sont circulaires dans leur nature. L’aikidoka s’entraîne à harmoniser au lieu de confronter une ligne d’attaque, et la convertit dans un mouvement circulaire qui rend l’attaquant impuissant. L’Aikidoka s’entraîne à appliquer des verrouillages de poignet, des immobilisations du bras, ou des projections déséquilibrantes pour maîtriser et neutraliser l’attaquant sans causer de blessure sérieuse. Une telle pratique est faite en tandem avec l’apprentissage de l’art des chutes appelé "l’Ukemi", qui conditionne le corps et l’esprit à recevoir les techniques d’une manière sécuritaire.


L’Aikido n’est pas un sport, il n’y a ainsi donc pas de tournois compétitifs. Au lieu de cela, ce sont par des entraînements coopératifs que l’Aikidoka s’améliore sans rabaisser les autres, sans l’intention de blesser et sans la peur des blessures. En tant qu’art du Budo traditionnel japonais, l’Aikido maintient les qualités de l’esprit martial, des techniques efficaces et de l’entraînement intense. Tout ceci, couplé avec la prémisse du respect mutuel, du soin de l’autre, et de l’important équilibre entre l’attaquant et le défendant, encourage l’esprit de la paix universelle, tel que désiré par O-Sensei.

Armes


Les techniques et les principes du mouvement de l’aïkido ont leur origine dans les systèmes d’armes japonais utilisés par les samouraïs pendant la guerre. Ces arts martiaux ont été modifiés au cours des années et sont dorénavant pratiqués pour améliorer et approfondir la compréhension de l’aïkido. Notre entraînement d’armes comprend le bokken (sabre en bois), le jo (bâton en bois) et le tanto (poignard en bois). Les élèves effectuent des exercices individuels, connus sous le nom de suburi et de kata, des exercices avec un partenaire (kumi-jo et kumi-tachi) et des exercices de désarmement (tachi-tori, jo-tori et tanto-tori).

Iaido 居合道


Iaïdo, l'art martial japonais traditionnel de la maîtrise du sabre, a évolué à partir des techniques de combat du Japon féodal jusqu'au système de mouvements et de postures pratiqués aujourd'hui. Les étudiants apprennent à dégainer et à couper avec le sabre japonais. Étant un art méditatif, la pratique est également physiquement vigoureuse. La concentration mentale, le timing, et la bonne distance sont développés grâce à la compréhension et la répétition de formes anciennes. Lors des entraînements du Iaido, nous tentons de comprendre l'utilisation de l'arme à travers le conditionnement et la vivification du corps.

À Montérégie Aikikai, nous pratiquons le iaido dans le style de Muso Shinden Ryu comme enseigné par Mitsunari Kanai Sensei. Plusieurs styles supplémentaires sont également étudiés dans notre programme. Pour plus d'informations sur le Iaido, vous pouvez lire cette interview avec Kanai Sensei.